Photos du live acoustique à la BU

Dans un cadre unique, on a fait groOover les livres en acoustique:

L’Observateur du Douaisis: « Les sales gosses du Groovy Rock »

Les douaisiens peuvent profiter cette semaine d’une interview exclusive de Cool Cavemen, parue dans l’édition du 19 juin de l’Observateur du Douaisis. Ce numéro est encore disponible en kiosque, et ce jusqu’a mercredi. Vous pouvez pas vous tromper, nous sommes en médaillon sur la première page. Dépéchez vous de vous en procurer un, c’est collector ! ;)

Les Cool Cavemen rentrent au bercail lors de la fête de la musique.

Préparez-vous, les Cool Cavemen sont de retour à Douai pour la fête de la musique: « Ça fait plaisir de jouer à la maison, la mairie de Douai nous a appelés, on a dit oui après une longue réflexion de dix minutes! » ironise Vincent, le chanteur du groupe.

Depuis le début de leur aventure, les Cool Cavemen ont fait toutes les fêtes de la musique de Douai, ils sont parfaitement rôdés pour les deux heures de concert prévues: « On a trois concerts en deux jours mais on sera en super forme. On se sera échauffés. En plus à Douai il y a des conditions supers pour jouer ! » explique Vincent, « Ça va le faire! » ajoute Guillaume, le bassiste. Avec en exclusivité quatre nouvelles chansons de leur prochain album, le concert promet d’être plus qu’à la hauteur: « On les a testées en concert privé, c’est à dire nos familles et nos amis, et ça a plu! On espère que le public sera de cet avis! ».

« On s’inspire de tout ce qu’on écoute »

Depuis presque quatre ans, ces cinq « potes » anciens lycéens à Sin-le-Noble ont fait du chemin: « Ça fait deux ans qu’on est sérieux. » plaisante Guillaume, « Oui maintenant le bassiste n’oublie plus de venir aux concerts! » renchérit Thomas le batteur. « Au début c’était juste pour déconner, mais maintenant, on a un projet bien défini » explique Thomas, de nouveau sérieux.

Sous leurs allures de loosers, comme ils le disent, les Cool Cavemen sont des bosseurs: déjà trois albums à leur actif. Deux autoproduits et autodistribués: All Cool Hits (à prononcer à la française) et Fusion. Et l’album Raw enregistré en studio grâce à un tremplin musical: « c’est une étape clé qui nous a permis de comprendre qu’on pouvait aller plus loin avec le groupe. On a eu une réelle progression » s’enthousiasme Guillaume.

De FFF aux Red Hot Chili Peppers, les Cool Cavemen mêlent les styles pour créer le leur.

Le groupe enregistre son nouvel album en juillet à Douai, sortie prévue le 7 mars 2009. Un album composé « démocratiquement » où chacun a pu apporter ses idées, « on se laisse une marge de manoeuvre énorme » explique Thomas, « c’est parfois contraignant mais c’est ce qui fait notre originalité. » Et leur originalité tient aussi de leur multiples influences: de FFF aux Red Hot Chili Peppers en passant par le tango, le cha-cha, ou la polka, les Cool Cavemen mêlent les styles pour créer le leur: festif et décalé. « On s’inspire de tout ce qu’on écoute. Chaque style peut nous amener à la création » dit Thomas. « Et nous tenons à remercier les mairies de Douai, Sin-le-Noble, la DRDJS et le CLAP qui nous ont beaucoup aidé dans nos projets », glisse Vincent.

Un album comme des pros signé avec un label (Gofanon records) « On a une vision plus professionnelle du groupe à présent », insiste Guillaume.

Cédric un fan passe par hasard: « C’est qu’ils commencent à devenir bons ces cons-là! D’ailleurs je pars tout de suite, il faut que j’aille écouter leurs albums chez moi! » s’amuse-t-il. Cédric a raison, on devrait tous avoir Cool Cavemen chez nous.

CHLOÉ CAPELAIN

Photos de la Fête de la Musique à Douai

Grosse scène sur la place d’Armes… chez nous! Merci à Aurélie Douay et au papa de Tomasito pour leurs photos.

Concerts de fin d’année

Hey ho! En cette fin d’année on a décidé de mettre le paquet pour boucler la saison des concerts!

Tout d’abord, pour fêter dignement la musique cette année, on commencera par jouer à Sequedin (à 20 min. de Lille) le 20 juin. Ça se passera à 20h à la salle Salle Schumann (rue de Carpentras) et on y croisera Degadezoo, Azzil et Blend.

Le 21, jour même de la fête de la musique, vous pourrez nous retrouver à la Bibliothèque municipale de Lille (médiathèque Jean Lévy, 32/34 rue Edouard Delesalle) à 14 h et on terminera la journée à la maison, sur la grande scène de la place d’Armes à Douai, pour deux heures de set commençant à 21h30.

Mais ce n’est pas tout! Le week-end suivant, vous pourrez nous retrouver dans deux cafés dans le cadre du festival off des Folies de Maubeuge: le vendredi 27 à 22h au Mabuse et le samedi 28 à 19h au Vauban.

On sera aussi présents au Grand Squat des Inventeurs, festival réunissant des artistes en tout genre sur la place de la République, à Lille, le samedi 28 à 13h.

Enfin, on terminera la saison dans la convivialité avec un concert à Aire-sur-la-Lys à l’espace Area le vendredi 4 juillet à 20h et pour la 2e fête de la moto à Masny (à l’est de Douai) qui aura lieu le samedi 5 juillet à 15h.

Le mois de juillet sera l’occasion pour nous de faire une pause et de rentrer en studio pour vous préparer un CD qui sortira l’an prochain… Alors surtout restez à l’écoute!

Cool Cavemen fait la première page de la Voix du Nord

Juste avant le concert du mois dernier avec les Fatals Picards, nous avons réalisés une interview pour la Voix du Nord. Le résultat est paru dans l’édition du douaisis du 29 mai dernier. Voici l’article, bonne lecture !

Cool Cavemen: cinq musiciens à la conquête des platines de France

En novembre 2004, le groupe de «groovy rock» Cool Cavemen(*) voyait le jour. Quatre ans plus tard, les cinq papas de cette formation musicale aux accents cuivrés sont en passe de signer avec un label parisien. Et ils enregistreront leur quatrième album en juillet.

«Cool Cavemen est le nom d’une opération militaire américaine. Au cours de celle-ci, les soldats ont trouvé et décongelé un homme des cavernes prisonnier d’un glaçon.» Bien sûr, c’est complètement faux. De toute façon ces néandertaliens contemporains ne se prennent pas au sérieux.

Présentations : formée en novembre 2004, la tribu du Douaisis compte cinq guerriers de la scène. Vincent (26 ans, originaire de Sin-le-Noble) assure le chant. Les deux Thomas (respectivement 24 et 22 ans de Masny et Féchain) officient l’un à la batterie, l’autre au saxophone et aux percussions. Max (25 ans, de Masny) est guitariste et Guillaume (24 ans, de Douai), bassiste. Déjà trois albums, le quatrième est sur le feu.

Sur le site Internet, leurs chansons sont disponibles en écoute ou en téléchargement (100 000 en deux ans). Un frein à la diffusion de leurs CD ? Pas du tout. «Les gens les téléchargent puis les achètent plus facilement», affirme Vincent. Le groupe s’engage aussi en faveur de la campagne Stop DRM (le DRM est un verrou numérique empêchant la copie des fichiers MP3 téléchargés sur certains sites de vente de musique en ligne).

À force de rouler leur bosse dans les concerts et les festivals, les cinq gars du Douaisis ont fini par se faire remarquer. Et c’est avec Goffanon, un label parisien – oui Madame – qu’ils sont sur le point de signer pour l’enregistrement de deux albums, voire trois. Une nouvelle étape dans la vie de la tribu Cool Cavemen: «Le responsable de ce label pour le Nord est venu nous voir après notre prestation au RaismesFest. Cette signature est une chance. En plus, la diffusion des disques sera plus facile», expliquent-ils. Leurs albums seront en effet distribués dans toute la France. Avis aux bonnes volontés: le groupe cherche un producteur, un booker et un manager.

Et comme les projets ne manquent pas, ils entreront en studio en juillet pour l’enregistrement de leur quatrième album. Déjà un an qu’ils travaillent sur les quatorze compos à venir. «Enfin treize plus une car le label a voulu que nous ajoutions Fusion : c’est la préférée de notre public.»

En résumé, Cool Cavemen c’est un son aussi lourd qu’un mammouth repu et aussi péchu qu’un cro-magnon enragé. •

? (*) Cool Cavemen. En français, on traduirait par «Les hommes des cavernes décontractés». On trouve même des traducteurs zélés qui pousseraient le vice jusqu’à traduire «Les troglodytes détendus»…
? Prochains concerts: le 20 juin, fête de la musique (à Sequedin). Le 21 juin, fête de la musique à la bibliothèque de Lille et au Toon’s café. Le 5 juillet, fête de la moto (à Masny).

Cool Cavemen: un son, un style

Les cinq australopithèques dans le vent mêlent gaiement les styles musicaux et vestimentaires dans leurs compos groovy rock. Mais au fait, qu’est-ce que le groovy rock ? «Cosinus de funk plus racine carrée de rock divisée par exponentielle de groove égal groovy rock», répond Vincent. Des explications aussi sombres que le fond d’une caverne en pleine nuit. Et pourtant. Sur une configuration classique – guitare, basse, batterie, chant – les Cool Cavemen ont ajouté un saxophone. «Il donne une touche d’originalité, un son plus funk. Mais ce n’est pas du ska», argumente Thomas, le saxophoniste. «En fait on l’a accepté dans le groupe parce qu’il a l’oreille absolue et que c’est le seul qui connaisse le solfège. Je crois qu’on ferait des choses pas super si on ne l’avait pas », glisse Guillaume, goguenard.

De la country à la polka en passant par le tango, ils ne se refusent à aucune expérimentation. «On essaye de créer un univers différent d’une chanson à l’autre sans tomber dans la juxtaposition de styles. On travaille donc les enchaînements pour garder une base cohérente», résume Max. Le groovy rock, c’est aussi une mentalité: «La déconne ! C’est cohérent avec notre musique, nos personnalités… et puis on s’éclate !» Les gaillards aiment à se déguiser. Mais sans aller jusqu’à copier Marcel et son orchestre: «Le déguisement c’est leur fonds de commerce, se défend Thomas, le batteur. Chacun de leurs concerts est presque un petit carnaval de Dunkerque. Nous préférons les clins d’œil.» Comme de porter des chapeaux de cow-boys lorsqu’ils jouent leur balade country. Si le star-system ne les attire pas, il est en revanche un vœux cher à leur yeux: pouvoir vivre de leur talent. «Un rêve dans lequel on essaye de mettre un maximum de billes», soupire Max. C’est tout le mal qu’on leur souhaite. •

C. LEGRAND-STEELAND / PHOTOS: ÉMILIE DENIS

L’article sur le site de la Voix du Nord.

Live-report Tremplin RaismesFest 2007 dans Odymetal #18

Dans son 18e numéro, le fanzine Odymetal reviens sur le tremplin Jumpin’ RaismesFest 2007 auquel nous avons participé et qui nous à propulsé sur la scène decouverte du RaismesFest en juillet dernier. Voici la transcription et les extraits de leur live-report.

Cool Cavemen. De nouveau, changement de monde et même d’horizon musical car ce groupe fait office d’ovni dans l’affiche !!

Mais ce n’est pas cela qui va démonter le groupe bien au contraire cela va le booster et les musiciens se donnent doublement pour séduire un public non acquis au départ. On ressent de suite la dextérité des musiciens, le saxo et percus en particulier, à laquelle le public connaisseur ne peut résister.

Le chanteur ému remercie plusieurs fois les métalleux pour leur ouverture d’esprit. Métalleux qui vibrent au son d’un funk/rock assez festif et correspondant bien à l’esprit du RF !

Les choses sérieuses arrivent avec le résultat du tremplin et c’est sans surprise que S2D2 sort vainqueur en 1ère place.

Puis à égalité, Amphitryon & Cool Cavemen. En 4ème place Clampdown. S2D2 ouvrira donc le Festival du RaismesFest 2007, Amphitryon & Cool Cavemen seront tête d’affiche sur la Scène Découverte. Clampdown sera également de la fête, en septembre 2007 en remplacement d’un groupe initialement sélectionné mais qui s’est décommandé.

Que l’on apprécie plus ou moins les styles présentés ce soir, il faut reconnaitre que tous les groupes y ont mis du leur pour que ce soit une belle soirée. Un grand Merci à l’équipe du RF pour ce tremplin bien agréable, avec un son excellent, une superbe ambiance, de la bonne humeur et plein de nouveaux potes. Que demander de plus ?? Ah si vivement le RF !!

Classement de Jean-Marie: Cool Cavemen, Hauteville, S2D2.

Merci à JD (que j’invite à déposer un commentaire si il se reconnait) qui nous à signalé l’article ! :)