J’préfère que c’est mieux

Paroles originales

Pour que tu comprend la langue francais
Faut penser a que c’est facilité
J’préfères que c’est mieux quand j’parles bien
Comme si que j’parles bien
Méditationer sur des trucs profond
On peut dire que nous on philosophons
J’préfères que c’est mieux quand j’parles bien
Comme si que j’parles bien

J’a comprendu qu’est ce tu m’adresse
Et t’es pas conjugueur de grammaire
Super-mega-capellotracté
De comme on va juste dicsuter
On va reviendre a le refrain
J’redonde pas qu’on répète le refrain

Pour que tu comprend la langue francais
Faut penser a que c’est facilité
J’préfères que c’est mieux quand j’parles bien
Comme si que j’parles bien
Méditationer sur des trucs profond
On peut dire que nous on philosophons
J’préfères que c’est mieux quand j’parles bien
Comme si que j’parles bien

Traa-laaaa-laaa-laa pompolompompom
C’est l’histoire d’un p’tit type sympa qui sait pas bien parler (il sait pas s’exprimer)
Il s’appelle Roger et il est français (y’est Français)
Et quand il nous parle on saisit pas c’qui dit
Et y sait pas parler (qui?)
Y sait pas parler (Roger!)
Y sait pas parler: c’est un policier!

Ma bouche elle dit des trucs niquel
Manger des haricots aussi
Je pense avoir un tectuel
Y faut rien que tout le monde saisi
Beaucoup plus de moins d’chose à dire
C’est pas grave la chanson elle finir

Papalapap, j’préfères que c’est mieux quand je parles bien
Papalapap, j’préfères que c’est mieux
J’préfères que c’est mieux, quand quand je parles mieux
Papalapap, j’préfères que c’est mieux quand je parles bien
Papalapap, j’préfères que c’est mieux
Quand je parles de tout de vous de nous de tout en bien mieux

Auteur : Jimy Wong